des solutions
diverses et variées

Un système d’alarme doit se choisir en fonction de vos besoins et en réalisant une analyse de risque. Il s’agit d’identifier les zones sensibles ainsi que les différents passages pour y parvenir. Cette analyse permet de définir la détection la plus précoce à mettre en place en fonction des contraintes de fonctionnement et du bâtiment à protéger. POUR LES ENTREPRISES : Les compagnies d’assurances vous donneront leurs exigences en termes de matériel ou d’installation, cela dépendra de votre activité (avec son risque de sécurité spécifique) et de la zone dans laquelle vous vous trouvez. POUR LES PARTICULIERS : Les compagnies d’assurance n’exigent pas l’installation d’une alarme pour les habitations, sauf dans quelques cas très particuliers. Cependant, si vous installez une alarme, avec certaines sociétés d’assurance, il est possible de faire réduire votre prime ou de faire supprimer votre franchise en cas de cambriolages

Un système d’alarme doit se choisir en fonction de vos besoins et en réalisant une analyse de risque. Il s’agit d’identifier les zones sensibles ainsi que les différents passages pour y parvenir. Cette analyse permet de définir la détection la plus précoce à mettre en place en fonction des contraintes de fonctionnement et du bâtiment à protéger. POUR LES ENTREPRISES : Les compagnies d’assurances vous donneront leurs exigences en termes de matériel ou d’installation, cela dépendra de votre activité (avec son risque de sécurité spécifique) et de la zone dans laquelle vous vous trouvez. POUR LES PARTICULIERS : Les compagnies d’assurance n’exigent pas l’installation d’une alarme pour les habitations, sauf dans quelques cas très particuliers. Cependant, si vous installez une alarme, avec certaines sociétés d’assurance, il est possible de faire réduire votre prime ou de faire supprimer votre franchise en cas de cambriolages

Les détecteurs volumétriques sont des détecteurs surveillants, comme son nom l’indique, un volume. Tout mouvement à l’intérieur de ce volume déclenche une alarme. Sur les détecteurs « standard » la zone de protection s’étend à une douzaine de mètres à 90 degrés. Plusieurs types de détection existent, la plus commune étant la détection infrarouge qui consiste à détecter les variations rapides de température (comme le passage d’une personne). Par contre, ces détecteurs sont sensibles aux sources de chaleur comme les radiateurs, les clim, etc… il faut donc éviter de les poser vers ces sources de chaleur, et si cela n’est pas possible, il faut passer sur une autre technologie : Les détecteurs à hyperfréquence ou bi-volumétrique : Ceux-ci ne détectent les mouvements que si quatre facteurs sont réunis, la dimension de l’intrus, sa distance par rapport au détecteur, sa vitesse de déplacement et son angle d’approche, Il sont également combinés avec l’infrarouge d’où leur dénomination « bi-volumétrique »

L’intérêt principal des systèmes d’alarmes avec détection extérieure est qu’ils permettent l’identification de l’intrusion avant une quelconque tentative d’effraction. Cela permet donc d’arrêter les cambrioleurs avant que ceux-ci ne pénètrent dans le domicile contrairement aux détecteurs infrarouges d’intérieur qui eux ne détectent que les intrusions à l’intérieur d’un bâtiment. Ils peuvent prendre plusieurs formes, celui d’un détecteur volumétrique qui couvre un angle de 90° sur une distance totale de 12 mètres ou plus couramment, celui d’un détecteur rideau qui quadrille tout le périmètre à 1 mètre du domicile.

Qu’est ce qu’une alarme périmétrique ?   Une alarme périmétrique par définition, permet de définir un périmètre de sécurité aux alentours de la maison. Le but de ce type d’alarme est d’empêcher les intrus de commettre tout tentative d’effraction puisque l’alarme se déclenche avant de pouvoir pénétrer la maison. Le système fera donc fuir les voleurs par anticipation. Le fonctionnement de la protection périmétrique est simple : des détecteurs de mouvement extérieurs ou bornes infrarouges, sont installés dans le jardin ou près des clôtures, puis émettent un faisceau entre eux. Lorsque l’un des détecteurs ne reçoit plus le signal, il va transmettre l’information à la centrale (filaire ou sans fil) afin de déclencher l’alarme. Cela signifiera qu’un intrus a franchi la barrière infrarouge extérieure.

Barrières infrarouges : La détection par infrarouge consiste en un faisceau, qui, lorsqu’il est interrompu par une présence extérieure, lancera l’alerte. Le système est composé d’une borne maître et de bornes esclaves équipées de cellules infrarouges. Barrières hyperfréquences : une technologie par micro-ondes ou la sirène se déclenche de manière plus précise, sans déclenchement intempestif dû aux aléas extérieurs (animal, vent…). Barrières doubles technologies : une technologie hybride infrarouge et hyperfréquences, avec une détection de mouvement encore plus performante en extérieur. La sensibilité est optimale mais nécessite une configuration spécifique. Câble de détection enterré à hyperfréquence : le système d’alarme idéal avec lequel aucun passage d’intrus ne sera oublié.